Surmonter la perte d’un être cher

Voilà deux ans que mon Papa est parti. Deux années durant lesquelles j’ai traversé des moments terriblement douloureux. J’en ai fait du chemin depuis, et je voulais partager mon expérience.

Mais d’abord laissez-moi vous parler de mon Papa! C’était quelqu’un de fort, aussi bien physiquement que mentalement. Le genre d’homme qui affronte les épreuves de la vie sans se plaindre, avec dignité, force et courage.

Un homme travailleur, passionnée, qui nous disait souvent: « On a rien sans rien », « Le monde appartient à ce celui qui se lève tôt ».

Un homme perfectionniste, qui aimait la rigueur, la discipline, et qui nous a donné une éducation stricte pour qu’on « file droit ».

Un homme inspirant avec qui je pouvais discuter pendant des heures des choses de la vie, de son histoire, de mes projets. Il avait l’esprit de famille et nous a transmis de belles valeurs: l’importance des liens du sang, le pardon. C’était un Papa aimant et attentionné. J’ai tellement d’admiration pour lui, pour ce qu’il était. Quelqu’un de droit dans ses bottes, d’authentique, fidèle à ses valeurs. Quelqu’un de généreux et d’humble, toujours prêt à aider son prochain.

J’en ai de la chance d’avoir eu un père toujours présent, attentionné et aimant. Le perdre fût terrible.

Qu’est ce qui m’a aidée à surmonter cette épreuve?

  • La famille. Mon père a toujours voulu que nous soyons soudés. La famille c’est sacré. Ma Maman, c’est mon modèle. Quand à mes frères et sœurs…la vie serait bien fade sans eux !
  • Mon mari. C’est mon pilier. Il est aussi passé par là, il était très jeune. Il m’a aidée à affronter  cette épreuve avec les mots justes, et une grande sagesse.
  • Mes enfants: Mon moteur.
  • Les amis. Je pourrais écrire des dizaines de pages sur le sujet! Il y’a ceux/celles que je connais depuis toujours mais qui ont disparu au pire moment de ma vie. Des personnes présentes pour sortir, se divertir, rigoler, mais qui sont aux abonnés absents quand tu as besoin de soutien, de parler. Et puis il y’a ceux / celles que je ne vois que rarement ou qui ont simplement croisé mon chemin et qui se sont révélés être de vrais amis. La vie nous surprend parfois.  Mention spéciale pour ma cousine qui m’a été d’un énorme soutien: merci.
  • Faire du sport. Pour évacuer le stress, la colère, et se sentir plus légère ne serait-ce que quelques heures, rien de telle qu’une bonne séance de sport.
  • Le travail. Après une épreuve aussi difficile (et même deux, j’ai perdu mon oncle trois semaine après mon Papa) , reprendre le chemin du boulot m’a fait le plus grand bien. Cela m’a permis de me changer les idées, de tenir bon, moi qui suis la première à râler le lundi matin…Dans ces moments les tracas du boulot nous semblent tellement  futiles, on relativise.
  • La foi, la prière, la méditation. Je ne développerai pas plus car c’est très personnel, mais c’est incontestablement ce qui m’a permis d’accepter.
  • La patience. Le deuil comporte différentes étapes qui sont plus ou moins longues selon les personnes. Il faut accepter que le chemin puisse être long et semé d’embûches.
  • Affronter de nouvelles épreuves. Cela peut sembler paradoxal, je sais. La vie continue, qu’on le veuille ou non, avec son lot de moments heureux, de joies, mais aussi avec de nouvelles difficultés à affronter. On a pas d’autre choix qu’accepter, pour rester vivant!

Alors, aujourd’hui ça fait deux ans et j’accepte enfin de te dire : Au revoir, Papa

Rendez-vous sur Hellocoton !
Separator image Publié dans Humeur.

13 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 12
    Anna

    Un texte magnifique et plein de tendresse pour ton cher papa on sent tout l’amour qui vous lie à jamais. Merci d’avoir partagé cette partie de toi. Sois forte ma belle 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *